Abstract Addictions Part 1 31.10.2015

L'addiction est un état de dépendance, une relation particulière d'un sujet à une substance donnée matérielle (éthanol, tabac, ...) ou non (addiction au travail, ...).
Son effet psychotrope modifie le vécu.

En tant que thérapeutes, notre rôle consiste à accompagner et à aider le patient à prendre conscience de sa relation à la drogue, de la relation à lui-même et de son histoire. Etre conscient de son addiction est un grand pas vers la guérison. Mais croit-il en sa guérison ? Nous ne pouvons pas nous substituer à sa volonté. Souvent, le patient réussit à s'arrêter "pour l'amour de ...". En médecine traditionnelle chinoise, le Maître du Cœur est le chemin vers la lumière et la guérison.

A nous homéopathes d'appliquer les fondamentaux de l'homéopathie. Ecouter, observer, interroger, faire l'arbre de vie du patient pour connaître son environnement culturel, resituer les modalités de son addiction ... le sujet "addict" a dépassé le stade du désir. Il est dans le besoin biologique. A nous homéopathes d'analyser les signes cliniques, d'identifier son terrain miasmatique, ses remèdes constitutionnels et polychrestes.

A nous de lui faire prendre conscience de sa dépendance biologique et l'amener à verbaliser.

Parler libère et permet la prise de conscience de "soi". Ne dit-on pas que l'homme est le reflet de sa pensée? Et le simillimum n'est-il pas le miroir ? L'homme a le pouvoir de la volition. Avec les mots de sa pensée il s'anesthésie, il crée des paradis ou des enfers... Retrouver du sens dans les mots c'est cheminer vers un état de mieux-être.

A nous donc de trouver les remèdes qui vont amener le patient sur la voie de sa libération.

L'homéopathie est la seule médecine prenant en considération la nature de l'esprit et de la pensée. Sans modification de la nature de la pensée, il ne peut y avoir modification des habitudes de vie.

La pensée agit sur l'expression du gène. Elle fait partie intégrante de l'épigénétique.